Colombie Partie 1 : Bogotá / San Agustin / Désert de Tatacoa / Santa Marta

Nous voilà “enfin” en Amérique du Sud 🌎 ! Nous avons été accueilli comme des rois à Bogotá 🇨🇴 par nos témoins de mariage de Las Vegas, Javier, Zora et leur fils Juan Felipe. Ça a été l’occasion pour nous de faire plus ample connaissance avec eux et de découvrir le sens de l’humour de Javier et sa passion pour le sport ⚽️🏀🏉, la succulente cuisine de Zora 🥗🍛et son bon goût vestimentaire, le fait que Juan Fe parle très bien français et joue divinement bien du piano 🎹🎼. Nous avons également rencontré Adriana la sœur de Zora, ils ont tous les quartes été d’une incroyable gentillesse avec nous ♥️.

La ville de Bogotá est relativement haute en altitude et nous en avons pris d’avantage le deuxième jour en gravissant le Monserate, une colline situé aux abords de la ville sur laquelle se trouve une église avec vue panoramique sur Bogotá.

Le jour suivant, nous sommes allés visiter La Cathédrale de Sel de Zipaquirá. La particularité de cette cathédrale est qu’elle se trouve sous terre dans une mine de sel. Les mineurs ⛏ la sculptaient après leurs heures de travail, c’était très impressionnant de s’engouffrer de plus en plus sous terre et de découvrir toutes ses galeries pour finalement arriver dans la Cathédrale ⛪️.

– Vue sur la moitié de Bogotá avec Juan Fe et Javier / La Cathédrale de Sel / Petit déjeuner traditionnel, Tamales

Toute la famille nous a aidé à préparer notre début de parcours en Colombie et nous avons décidé de partir un peu plus au sud, à San Agustin pour y découvrir la plus grande sépulture pré-colombienne 🗿. Après nous avoir offert l’hospitalité, c’est le bus de nuit et une carte SIM qu’ils nous ont offert pour que nous puissions rester en contact. Nous quittons donc Bogotá, mais que pour quelques jours puisque nous y laissons nos deux gros sacs à dos.

Il faut savoir qu’en Colombie, comme dans toute l’Amérique du Sud, il y a énormément de villages et de villes qui portent le même nom… Maps.me, notre application GPS nous l’aura appris à nos dépens 😱🙈. Nous voulions certes aller admirer ce site archéologique, mais nous n’avions pas imaginé nous retrouver si près de la frontière équatorienne. Le San Agustin trouvé quelques jours auparavant n’était apparement pas le bon 🤣 !

Pour notre premier jour à San Agustin nous avons booké un “Jeep Tour” qui nous a véhiculé sur deux parcs archéologiques très mystérieux, puisque presque aucune information sur ces sites, à la 3ème plus grande cascade d’Amérique du Sud et au rétrécissement du fleuve Magdalena. Les sépultures sont essentiellement composées de tombes (évidement !) avec devant chacunes d’elles une statue zoomorphe. Les personnes enterrés sont majoritairement des Chamans de plus ou moins grande importance. Plus le Chaman était “qualifié” (sage), plus sa statue portait des caractéristiques animales. Quand au fleuve Magdalena, il traverse toute la Colombie entre Les Cordillères Centrale et Orientale des Andes et est relativement imposant. Sa particularité est que ce grand affluant est amené à passer par un “goulet d’étranglement” d’un mètre de large pour ensuite reprendre toute son amplitude.

– Tombes de Chamans

– Rio Magdalena & Cascade

Nous nous acclimatons de mieux en mieux à la Colombie et prenons même déjà des petites habitudes culinaires. San Agustin aura finalement été une très bonne première destination. L’avant dernier jour, nous avons eu la chance de trouver un café très sympas tenu par un français qui est également guide dans la région, grâce à lui nous avons eu plein d’informations sur cette mystérieuse civilisation pré-colombienne.

– San Agustin

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons aux Déserts de la Tatacoa avec Mona, une copine allemande rencontré à l’auberge. Cet endroit est plutôt étonnant puisque rien ne laisse présager que deux déserts 🌵 s’y cachent. La balade dans Le Désert Rouge en fin d’après midi avec le couché de soleil était magnifique. C’est également un endroit prisé des amateurs d’astronomie avec ses deux observatoires, malheureusement nous n’avons pas pu en profiter puisqu’un local nous a mal renseigné sur les horaires… On a quand même fini la soirée de manière agréable avec une pleine lune 🌕 somptueuse en compagnie de Mona et Quentin, notre nouvel ami Belge.

– Le Désert Rouge et ses jeux d’ombres. (Fan de DBZ oblige! 😍)

– Les Déserts 🏜, leurs principaux occupants 🐐 et les fameux cactus 🌵 “self service” avec leurs petits fruits qu’il suffit de tirer délicatement.

– Le Désert Rouge

Le Désert Gris était moins impressionnant, d’autant plus que la principale attraction résidait en une piscine naturelle qui ne l’était pas du tout ! Mais la randonnée en compagnie de Mona et Quentin, avant le retour sur Bogotá, était tout de même agréable.

– Panorama du Désert Gris

Pour notre deuxième passage dans la capitale, nous sommes allés visiter le Musée de l’Or avec Javier et Juan Fe. La Colombie regorge d’or et d’émeraude, ses anciennes civilisations le savaient déjà à l’époque. Mais contrairement à ce que nous aurions pu penser, elles ne les convoitaient pas pour leurs “potentielles” valeurs marchandes, mais uniquement pour leur esthétisme, les espagnols l’avaient bien compris et les ont abusés (avant de les décimés!). Beaucoup d’artefacts y sont entreposés, dont certains sont d’une grande finesse.

– Parure d’or d’un chef indigène.

– Découverte culinaire : Mangue (dure), vinaigre, sel, poivre, jus de citron vert 🍋 et miel 🍯. Un mélange diaboliquement addictif 😍🇨🇴 !

Un dernier repas tous ensemble et il est l’heure pour nous d’aller prendre notre avion ✈️ pour Santa Marta (le vol était le même prix que le trajet en bus!). Au revoir les amis, merci pour TOUT et à très très vite… en Suisse 🇨🇭 😉😘♥️ !

– La Famille ♥️

Nous espérions avoir plus chaud à Santa Marta, ce fut chose faite, au point de ne pas réussir à dormir. La chaleur de la côte caraibéenne et son humidité aura eu raison de notre raison… nous regrettons les 2640 mètres de Bogotá 😂🙈. Mais ce ne sont pas les plages qui nous ont fait venir ici, c’est bel et bien l’aventure 🤠🌳🌧⛰⛺️ ! Avant de se lancer, nous profitons de la street food et préparons nos sacs.

– Street Food 🍔🍕🍢

– Check-list

*** IndianAva et Sam Jones à la conquête de la Cité Perdue ! ***

C’est partit pour le Trek de la Ciudad Perdida, le Machu Picchu Colombien !

Au programme : 4 jours de marche dans la jungle avec comme objectif final, les ruines d’une Cité pré-colombienne que les espagnols n’avaient jamais découvert au sommet d’une montagne.

– Jour 1 : 4 heures de marche sous un soleil de plomb, rencontre de Juan et Sylke, baignade dans une piscine naturelle et premier dodo dans la jungle.

– Jour 2 : 4 heures de marche le matin en mode machine 🏃💪🏻, baignade dans une rivière, repas et… intoxication alimentaire 😱 (peut-être de la veille) !

L’après midi, plus les heures passaient (5 heures), plus nous nous sentions mal… fièvre, crampes d’estomac, maux de tête. Pour nous aider, c’est durant cet après-midi là que nous avions le plus de dénivelé positif ↗️ à effectuer et que la nature s’est jointe à notre belle journée avec une pluie diluvienne ⛈💦 qui s’est abattue sur nous les deux dernières heures. De quoi nous achever physiquement (mais pas moralement, on est tellement plus fort quand on est deux ♥️!).

– Jour 3 : Nous avons passé une nuit horrible, entre les va-et-vient aux toilettes, les vomissements 🤢😵🤢 et les “hallucinations”, on a pas beaucoup dormi… Notre groupe nous laisse nous reposer sachant qu’un autre arrivera en fin de journée. On dort beaucoup, on se réhydrate petit à petit en espérant pouvoir atteindre le sommet le lendemain. On vous épargne les photos de cette journée.

– Jour 4 : L’envie de voir La Ciudad Perdida est plus forte que tout, on est pas encore au top, mais on est pas arrivé jusqu’ici pour rien ! On se lance dans l’ascension du sommet et 1200 marches d’escalier plus tard, nous y sommes (ENFIN !) !

Notre Guide nous distille les informations au fur et à mesure de la visite, c’est extrêmement intéressant. Il règne ici haut une drôle d’énergie.

La cité a été construite 800 ap. J.-C., soit 650 ans avant le Machu Picchu ! Les habitants étaient les Tayronas dont 80% ont été décimés par les conquistadors dans les années 1550. Le site est toujours un lieu de culte pour les communautés restantes.

Il ne reste malheureusement que les fondations des maisons, des terrasses, des chemins, etc. Seulement 10% du site aurait été fouillé par les archéologues.

Après la visite, on entame le retour vers le camp numéro 2 où nous passerons une dernière nuit. Aux vues de nos teints pâlots, on nous a proposé de louer une mule pour la rentrée… on s’est sentit soulagé d’avoir un aussi bon soutien médical 😂🙈. Autant vous dire qu’on a marché !

– Jour 5 : Après une courte nuit passée à discuter, non pas autour du feu, mais à l’abri de la pluie, nous entamons notre dernier jour de marche. L’idée de retrouver notre confort, et surtout de pouvoir se reposer, nous fait pousser des ailes pour les derniers 14 km.

Nous avons été chanceux dans notre malheur : notre deuxième groupe était formidable ! En plus de notre guide, Pedro, qui nous a donné une multitude d’informations hyper intéressantes, de notre traductrice, Cristina, qui était adorable avec nous et qui ponctuait les infos de Pedro par son vécu dans une des communauté indigène de la région, nous avons eu le temps de bavasser avec Lionel, un français voyageant en Colombie pour rendre visite à sa fille, Judith, Sara et Natalia, 3 espagnoles habitant à Paris qui motivaient la troupe avec leurs éclats de rire, Vojta et Thomas, 2 amis d’enfance tchèques qui avaient fait un ERASMUS en France et qui se débrouillaient encore très bien en français. Et pour finir, Marielle et Jérôme (pour ceux qui connaissent nos passés amoureux, ça nous a fait drôle ces 2 prénoms ensembles) qui ont tout quitté pour voyager et faire des treks aux 4 coins de la planète. D’ailleurs, vous pouvez aller jeter un œil sur leur blog sur WordPress qui s’appelle : encore10km. Bien sûr, c’est en français 😉, notre joli couple de français habitaient Lausanne 🇨🇭 avant de partir à l’aventure!

Vous l’aurez compris, on a pas beaucoup perfectionné notre espagnol durant la deuxième partie du trek (en même temps, on se sentait que moyennement compris le jour où on est tombé malade, seuls, avec notre premier guide exclusivement hispanophone !).

Après toutes ces pérégrinations dans la jungle 🌴🌺🌼, on est de retour à Santa Marta ☀️ et on s’est choisit un chouette hôtel avec piscine 🤽🏻‍♂️ et air conditionné ❄️ !

On se repose et on se retrouve pour la 2ème partie 😉 ! Hasta Luego ✌️

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s