Bolivie

Nous avons sauté dans le bus pour La Paz in extremis en se débarrassant de nos dernières pièces péruviennes. On a jamais aussi bien marchandé. En même temps, on avait rien de plus: soit ils acceptaient notre prix, soit… ils n’avaient pas de clients pour leur bus qui était déjà entrain de partir!

Après une traversée de frontière des plus facile et des plus rapide, nous sommes arrivés à La Paz en début d’après-midi. Cette ville, bien qu’énorme, n’est PAS la capitale de la Bolivie. Petite précision car beaucoup de monde si trompe, même google (il faut lire les petits caractères pour voir que c’est la capitale… administrative du pays).
Les rues étants très escarpées et l’altitude (3600m.), le ciel de la ville est traversé par de nombreux télécabines qui facilitent grandement la vie. On a fait sans, on a compris leur utilité!

  • Panorama de la ville

20180819_150919

Pour une grande ville, La Paz n’est pas vraiment moderne et a des aires de village par beaucoup d’aspects: il y a des marchés partout et pour tout. Attention, chacun sa spécialité! Suivant ce que vous désirez, il vous faudra marcher quelques kilomètres. Nous avons même découvert le marché de la sorcière sans le vouloir. C’est très étrange de tomber sur des foetus ainsi que des bébés lamas séchés par dizaines dans la rue, au couché du soleil… Nous nous sommes rappelé d’un coup qu’on nous avait mis en garde sur le côté vaudou encore très présent en Bolivie.
Beaucoup de femmes sont habillées en vêtements traditionnels avec des sortes de chapeaux melons et d’énormes jupons.
Et si vous voulez passer un coup de fil?! Pas de soucis, vous trouverez un vieux combiné (à fil) dans TOUS les petits stands, qu’ils vendent des biscuits et du chocolat ou des oeuillets de toutes les tailles.

  • Télécabines de La Paz / Marchés

IMG_20181017_035334

 

  • Boucherie ambulante… dans une malle / Bus public et street art / Terminal des bus / Vêtements traditionnels

IMG_20181101_190357

 

  • Téléphones “publics” / Marchands de rue

IMG_20181017_040028

 

  • Le Parlement et son Cadran à l’envers – pour la petite histoire, le cadran à l’envers symbolise le rejet du gouvernement bolivien des dictats du Nord.

IMG_20181017_035804

Qu’on se le dise, La Paz était un stop obligatoir et intéressant à voir une fois dans sa vie, mais pas vraiment un coup de coeur pour nous. Entre la pollution omniprésente (on se mouchait et crachait noir), le bruit, le fait que c’était plus cher que le Pérou, les gens que peu aimables et moins chaleureux que dans les pays qu’on avait traversés jusque là, le froid et toujours ce manque cruel d’isolation… On ne s’est pas fait prier pour rejoindre la forêt amazonienne.

Comment aller en Amérique latine et ne pas aller en Amazonie? Nous aurions pu y aller en Colombie à Laetitia, en Equateur à Puyo, ou même encore au Pérou à Iquitos. Mais toutes ses destinations étaient plus difficile d’accès et plus onéreuses qu’en Bolivie. Nous avons donc jeté notre dévolu sur Rurrenabaque, à 519 km au nord de La Paz. Pour s’y rendre, nous avions le choix de l’avion (pas donné-donné) ou du bus qui passe par la nouvelle route de la mort… Que très peu sécurisant, surtout à entendre la nana de l’agence de voyage en bas de notre Hostel (qui touchait nettement moins de commission sur le billet de bus que sur celui de l’avion). Vu notre budget et notre goût pour l’aventure, nous avons quand même opté pour le bus (quand même 10x moins cher que l’avion) et nous avons bien fait! Certes, la route n’est pas des plus tranquille, mais franchement, on a fait bien pire (mamans, papas, ne vous évanouissez pas!).

Nous avons donc laissé nos gros sacs à dos à La Paz (on n’était obligé de repasser par là de toutes manières) et nous sommes partis pour 16h de bus de nuit. Tout s’est très bien passé malgré l’état des bus et la pluie diluvienne qui nous a surpris en route.

Arrivé de bonheur à Rurrenabaque, on a tout de suite apprécié le changement de température (environ 28°C. en journée contre nos 10° C. tout au mieux depuis plus de 2 semaines). De plus, un boulanger français a eu la très bonne idée de venir s’établir dans ce petit village il y a environ 16ans.
Et c’est autour d’un bon croissant au beurre que nous avons rencontré Andréane et Sylvie.

Ce qui nous attirait dans l’Amazonie, c’était certes la flore, mais surtout la faune. D’après les conseils de nos amis et des gens rencontrés en chemin, nous avons opté pour le package “3jours/2nuits en Pampa” avec Amazonico. Sachez que si un jour vous passez par Rurrenabaque, le nombre d’agence n’est pas à l’échelle de ce petit village. 26 agences se disputent (mais à la façon bolivienne: ils ne vous accostent pas du tout quand vous passez devant leur agence, voire ils sont en pause à rallonge) les mêmes excursions. Par contre, les prix sont très différents d’une agence à une autre. Certes le confort et la modernité des installations y sont pour quelques choses, mais ils mettent aussi en avant le côté éco-lodge et fair trade avec les indigènes. Sur ce point la, il semblerait que c’est très très discutable…

  • Rurrenabaque

IMG_20181017_040401-2

Ce qui est bien avec la vie, c’est qu’elle fait les choses bien! Et sans que nous l’avions prévu, nous nous sommes retrouvés dans le même groupe avec nos 2 nouvelles amies, Andréane et Sylvie, rencontrées la veille. Ainsi qu’avec Amy, Laura, Tash et Josie. Heureusement pour le guide qu’il y avait Samuel pour un peu masculinisé le groupe.
Dès notre départ, on est émerveillé! Les animaux sont là, partout! Des caïmans par centaines, des capybaras, des petits singes jaunes, des paresseux, des oiseaux de toutes sortes, de toutes les couleurs et de toutes les tailles, des piranhas, des dauphins roses, un coati, … seul l’anaconda ne s’est pas montré lors de notre chasse dans les marécages pour le dénicher. Mais notre guide a trouvé une variante pour nous remonter le moral: la traversé d’un marécage avec de l’eau jusqu’à la culotte (et oui Andréane, jusqu’à la culotte!) et où les bébés caïmans barbotaient (je ne veux pas savoir où était maman caïman!).

  • Balade le long du fleuve… avec caïmans, tortues et singes

IMG_20181017_041241

 

  • Couché de soleil dans la jungle (oui, il y a même un terrain de foot au milieu de la jungle ! ) / Encore des Z’animaux / Fin prête pour l’anaconda

IMG_20181017_043309[1]

 

  • Chasse à l’anaconda dans les marécages

IMG_20181017_042156

 

  • Jusqu’à la culotte !

20180811_120617

 

  • Crâne d’un caïman à côté du téléphone à Samuel pour vous donner une idée de la taille / Dents de caïman / Quelques spécimens dans la nature

IMG_20181017_042657

  • Pèche aux piranhas en fin de journée avec de la viande rouge

IMG_20181017_042956

 

  • Nage avec les dauphins roses… et les caïmans ainsi que les piranhas !!!

IMG_20181017_043929

Durant 3 jours et 2 nuits, nous avons dormi dans la jungle, admiré les milliers d’étoiles en pirogue dans la nuit noire totale, pointé à la lampe torche les centaines de yeux rouges des caïmans, nous avons pêché des piranhas pour le souper, nagé avec les dauphins roses (et sûrement des piranhas) sous les yeux attentifs des caïmans, appris à reconnaitre les caïmans noirs des autres caïmans et partagé plusieurs fous rires sur notre pirogue qui nous transportait partout.
Nous avons même eu droit à un gâteau de demi anniversaire pour Samuel… vu qu’on avait pas pu le fêter le jour J (on prenait l’avion et l’hôtesse nous a même pas offert une coupe!), nous avons fêté son demi anniversaire et tout le monde a joué le jeu! Merci aux cuisiniers qui nous ont gâté!

  • Un paresseux avec son bébé / Toutes les copines / Gâteau pour Sam

IMG_20181106_142616

 

Après de telles aventures, nous avons décidé de rester encore quelques jours à Rurrenabaque. Nous en avons profité pour faire nos lessives.

  • Sam en pleine action

20180813_163559

Et instaurer quelques petites habitudes comme aller manger le menu du jour à Luz de Mar et écouter les récits de nos amis belges et ensuite ceux de Andréane et Sylvie qui ont enchaîné avec l’excursion dans la Selva. Au bout d’une semaine, dont 3 jours dans la Pampa, on s’est décidé à retourner à La Paz pour continuer notre périple. On a repris le bus, mais ça nous a pris un peu plus de temps que la première fois… 26 heures en tout! La faute à une grève qui bloquait le passage. Il faut dire que les pauvres ouvriers de la route n’avaient pas été payé depuis 4 mois! Dans ces cas là, on compati et on espère juste qu’ils ne comptent pas bloquer la route 2 jours comme potentiellement annoncé… C’était quand même près de 300 véhicules à l’arrêt dans les 2 sens au milieu de nul part. Assez impressionnant!

De retour à La Paz, nous passons 2 jours pour nous remettre de notre long retour et pour l’estomac de Ava qui n’est pas très heureux. En même temps, TOUS les gens rencontrés avant ou après La Paz (et même la Bolivie en générale) ont souffert de problèmes de ventre… les normes d’hygiène n’étant pas les mêmes que chez nous on va dire.

On repart pour Sucre en bus de nuit. La capitale de la Bolivie, surnommée la Ville Blanche, a un climat beaucoup plus clément. Le soleil et la chaleur sont au rendez-vous et ça tombe bien car nous avons eu la bonne idée de réserver un super Hostel dans une vieille maison familiale avec cour intérieure baignée de soleil, chambre à cachet avec BAIGNOIRE et Maya, la chienne très joueuse du propriétaire français.
Lieu parfait pour se poser et prévoir la suite et fin de notre voyage en Amérique latine. Vu que les 2 prochains pays sont les plus chers du continents et pas les plus petits, il nous faut un minimum d’organisation. On découvre aussi que la Bolivie a une région viticole et qu’elle se défend plutôt bien en bon vin. Les apéros se succèdent (mais ne se ressemblent pas) à la casa Ramirez avec Thomas, le proprio, Marion et David, nos 2 tourdumondistes qui sont sur la fin de leur périple. On visitera quand même le centre historique et le musée des arts indigènes qui retrace les différentes régions de la Bolivie et de ses coutumes à travers le textile notamment, très intéressant!

  • La Casa Ramirez et nos super petits déjeuner

IMG_20181017_134836

 

  • On planifie, on joue avec Maya et on visite quand même un peu

IMG_20181106_144202

 

  • Visite historique de la ville

IMG_20181017_135545

 

  • Samuel sur le toit d’une église (bon plan de notre hôte pour le couché de soleil)

20180823_175556

 

  • Le dit couché de soleil sur Sucre

20180823_175759

L’autre raison qui nous a amené en Bolivie, c’est le Salar d’Uyuni. Un désert de sel de 11’000 km² et de 140m. d’épaisseur par endroit! Nous retrouvons Marion et David, partis en jour plus tôt que nous de Sucre pour ne pas devoir passer la nuit (et mourir de froid) dans le bus pour Uyuni. Après un des meilleur petit déjeuner pris au Mercado Central d’Uyuni et une paire de gant marchandée sévère pour chacun de nous deux, nous voila partis pour 3 jours avec nos 2 amis et un couple de Brésiliens qui ne devait pas souvent voir le thermomètre en dessous de zéro. Nous avons embarqué dans une jeep avec notre guide-chauffeur, … , pour en prendre plein les mirettes! Au programme du premier jour: cimetière de trains qui traversait le désert à l’époque pour acheminer le sel d’une ville à l’autre, diner dans le premier hôtel de sel entièrement construit en sel où le Paris-Dakar a fait halte en … , shooting photo en plein milieu du désert avec notre guide-chauffeur ET photographe pour l’occasion, petite promenade sur Incahuasi, l’île aux cactus qui sont vraiment très grands, couché de soleil irréel dans le salar et observation des étoiles… enfin ça, c’est quand la pleine lune n’est pas de mise, car elle éclairait tellement sur ce sol blanc qu’on se croyait en plein jour (ou presque). Une journée bien remplie!

  • Visite du Mercado Central d’ Uyuni, petit déjeuner et c’est parti !

IMG_20181017_135813

 

  • Premier stop : le Cimetière de trains

IMG_20181017_140140

 

  • Hôtel de sel / Etape du Paris – Dakar

IMG_20181017_140504

 

  • Shooting photo

IMG_20181017_144729IMG_20181017_145415IMG_20181017_144447

 

  • Incahuasi – l’île aux cactus géants et formée par les coraux !!!

IMG_20181106_14465420180825_171344

 

  • Couché de soleil / Notre hôtel de sel (c’est du vrai, on a gouté!)

IMG_20181106_14594820180828_143157

Après une bonne nuit et un petit déjeuner en compagnie du levé de soleil, on repart pour de nouvelles aventures et de nouveaux paysages. Aujourd’hui, c’est le jour des Lagunas et des Flamingos. Il faut quand même préciser qu’on est a une altitude avoisinant les 4000 mètres et plus, donc on était très surpris de voir des flamands roses, paisibles, barboter dans l’eau si froide. Les paysages traversés sont magnifiques et la pause de midi au bord d’un lac, vue sur les montagnes enneigées, avec ces oiseaux à quelques mètres de nous est surréaliste. On est sous le charme! De plus, aucune route étant tracée, on se croirait seul au monde! Les chauffeurs sont bien rodés: ils se suivent, mais ne se croisent pas, ou très peu, de sorte qu’on n’aie pas cette désagréable impression d’envahisseurs en masse. Le terrain étant assez mauvais, on a dû changer de roue à 2 km de notre arrivée alors que notre chauffeur était l’un des plus prudent. Vous n’imaginez même pas les autres “accidents” vu en chemin (une roue qui se barre, littéralement, un moteur qui surchauffe, etc.).

  • Paysages et Flamands roses

IMG_20181017_172640

 

  • On a adoré nos séances photos avec nos amis. On est devenu hors paire en synchronisation de sauts!

20180828_144711

  • Récit au Paradis

IMG_20181017_175442

 

  • Petite panne au milieu de rien et bière au cactus !

IMG_20181106_145642

 

  • La Laguna Colorada, cloue de la journée! La couleur rouge est dû au mercure se trouvant sur le sol du lac. Il faut l’aide du vent et du soleil pour que la magie opère.

IMG_20181106_145740

Réveil à 4 heure du matin pour notre dernière journée… ça pique! Et il fait super froid! -4°C (je suis sur qu’il faisait -10’000°C, mais qu’on a pas voulu nous le dire! Nos deux amis brésiliens ont failli se transformer en esquimaux!) sans isolation, c’est rude! Mais c’est pour la bonne cause: aller observer des geysers qui sont en activité seulement aux premières lueurs du jour car le choque de température est le plus important (Marion et mes pieds vous le confirment volontiers!). Attention tout de même à ne pas trop respirer les vapeurs sortant de terre car elles sont toxiques. Petite précision, mais pas des moindre, le sol sur lequel nous nous trouvons depuis le début de notre trip est volcanique. Toutes les montagnes nous entourant sont en fait des volcans.
Après ce cache-cache entre les jets de vapeur, nous avons la possibilité de nous baigner… dans de l’eau à 40°C, directement sortie de terre. Nous avons hésité 2 minutes avant de sauter dans l’eau car il fallait se déshabiller dans ce froid. Mais après avoir trempé les orteils dans cette eau “succulente”, on a adoré se prélasser et réchauffer notre corps en admirant le levé de soleil.

  • Les Geisers au petit matin et arbre de pierre

IMG_20181017_174838

  • Bain chaud , quel bonheur !

IMG_20181106_150136

Dans notre tour de 3 jours dans le Salar d’Uyuni, nous avons choisi de finir le tour à la frontière avec le Chili pour éviter un trajet en bus. Du coup, nous y voici, c’est la fin. Le poste de frontière, tout petit (le bolivien, parce que le chilien c’est une super organisation quelques centaines de mètres plus loin), à près de 5000 mètres d’altitude est plus un prétexte qu’autre chose… c’est bien la première et la seule fois où nous avons dû payer quelques choses pour sortir d’un pays… Mais bon, les “douaniers” encaissent avec un très grand sourire, ça aide à faire passer la pilule!

  • La fameuse douane bolivienne

20180827_092325
Un mini van nous attend pour passer la frontière chilienne et nous amener à bon port, à San Pedro de Atacama. On vous laisse, on se retrouve de l’autre côté! Bisous-bisous!

Advertisements

2 thoughts on “Bolivie

  1. hi hi, je n’avais pas fini!!!!!!! je disais donc toujours et toujours plus passionnant vos aventures et vos magnifiques photos, trop bien les sauts!!! j’ai vraiment l’impression d’être avec vous, merciiiiii pour ces beaux récits!!! j’aime bien que vous partiez de Sucre pour voir un désert de sel 🙂 Plein de bisous

    Like

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s